Le Groupe Bressan de Romenay

Le Groupe Bressan de Romenay de l’Exposition Universelle de Paris en 1937 à nos jours : une histoire de danses, de costumes, de musiques, de chants, une histoire de Romenay…

Pour préparer l’exposition Universelle de 1937, on envisageait la possibilité de faire une animation (danses et chants) avec un groupe mixte en costumes traditionnels.

« Quelques anciens savaient encore danser le rigodon ou le chibreli mais ils avaient passé l’âge de ces divertissements. C’est alors que François PEPIN eut l’idée de contacter Joseph MAUBLANC directeur du groupe régionaliste de Louhans qui accepta de venir apprendre aux romenayous les anciennes danses du terroir. Il fut secondé en cela par deux couples sympathiques M. et Mme GOUTAYER, M. JAILLET et Mlle BIARD ainsi qu’un musicien.

Les répétitions commencèrent au mois de mai, au rythme de deux par semaine au début puis une seulement par la suite. Ce qui est remarquable, c’est qu’en dépit des travaux des foins et des moissons, tout le monde était présent afin d’être prêt pour aller à Paris.

C’est donc le 22 août que le Groupe Régionaliste Bressan de Romenay quitta la gare de Romenay au train de 6 heures pour aller présenter son programme à la porte Maillot.

En trois mois, cinq danses avaient été apprises : le branle à six, le branle carré, le rigodon volté, le chibreli, le rigodon bardot, ainsi que deux chansons : « La Saint Martin » et « La Chanson de Romenay » écrite par MAUBLANC plus deux autres mises au répertoire : « La chanson de la Bresse » et « A la patrie ».

Les débuts du Groupe Bressan de Romenay par Henri CARRY « Le Romenayou » n°35 (1986)