Le garde champètre M. Namin devant la mairie (Années 1970)