Le bulletin numérique “Brixia, 20 ans déjà…” est en ligne

N’ayant pu fêter comme nous le souhaitions les 20 ans de la Fédération en 2021, nous vous faisons aujourd’hui profiter de ce bulletin numérique exceptionnel regroupant 17 articles rédigés par chacune des associations membres de Brixia durant ces années. A découvrir dans notre boutique en ligne ou directement ici, en attendant encore quelques surprises en 2022…

Brixia a tenu son assemblée générale le 19 mars

Samedi 19 mars 2022, c’est dans les locaux du Sabot de Bourgogne à Saunières que les membres de la Fédération se sont réunis pour l’assemblée générale. Avant d’échanger, les représentants des associations présentes ont pu découvrir l’exposition consacrée aux fouilles archéologiques réalisées à proximité : celles d’un moulin-bateau du 17ème siècle qu’un incident a fait sombrer au fond du Doubs. Annie Dumont, archéologue en charge des fouilles, a eu la gentillesse de nous présenter cette exposition, son travail et de nous convier à la retrouver cet été à l’occasion du prochain chantier de fouilles.
Après la réunion et le repas pris sur place grâce à un food truck local, direction Seurre et le musée de plein air pour une visite de l’Etang Rouge.
Une excellente journée pour toutes et tous.

Souscription : Restauration de la grille d’honneur du château de Pierre-de-Bresse

ENTREPRISES, PARTICULIERS, ASSOCIATIONS,
PARTICIPEZ À LA RESTAURATION DE LA GRILLE D’HONNEUR DU CHÂTEAU DE PIERRE-DE-BRESSE

Monument historique, fleuron du patrimoine, départemental, le château de Pierre-de-Bresse a été édifié au XVIIe siècle par Claude de Thiard de Bissy.

Le temps a fait son oeuvre sur la grille d’honneur du château de Pierre-de-Bresse : le socle de la structure s’affaisse, les piliers ne sont plus alignés et risquent de basculer, la ferronnerie et son ornementation sont très fragilisées. Une restauration complète s’impose pour rendre à cette architecture tout son lustre et son éclat.

L’ensemble des pierres de taille, le portail et la grille devront être déposés pour être restaurés tandis que des fondations nouvelles seront creusées pour assurer la stabilité de la structure qui, une fois remise en état, sera alors reposée.

Il devient urgent d’intervenir et de préserver ce magnifique ouvrage d’art. Parce qu’il n’y a pas de projet réussi sans volonté collective, une souscription publique a été mise en place pour permettre à ceux qui le souhaitent de nous aider dans cette restauration emblématique.

Le Département de Saône-et-Loire et l’Écomusée de la Bresse bourguignonne souhaitent fédérer tous les efforts et toutes les volontés pour restaurer la grille d’honneur. Ils ont mis en place une souscription publique avec la Fondation du patrimoine pour permettre à ceux qui le souhaitent de contribuer à la conservation d’un ensemble monumental remarquable.

Les donateurs pourront bénéficier d’avantages fiscaux incitatifs (émission d’un reçu fiscal) et la Fondation du patrimoine pourra apporter un financement complémentaire en fonction du montant de la collecte de dons.

Téléchargez le bon de souscription, le guide d’informations pratiques ou accédez directement à la souscription en ligne sur le site de la Fondation du Patrimoine.

 

 

Groupe régionaliste bressan

Mémoire de Sornay a reçu une donation dans laquelle se trouvaient de nombreuses cartes postales du groupe régionaliste bressan.

La date, le lieu et le nom des personnages ne sont pas indiqués. Afin de constituer un document complet, ce serait bien d’avoir toutes ces précisions. Informer memoiredesornay@orange.fr

 

Exposition itinérante : “Un Parc naturel régional, un atout pour la Bresse”

Depuis 2019, des réflexions ont été menées quant à la création d’un Parc Naturel Régional en Bresse bourguignonne. L’association des Amis du Parc Naturel Régional de Bresse a été créée pour soutenir ce projet et vient de réaliser une exposition présentée les 4 et 5 décembre derniers au Palace Pierre Provence à Louhans.

Constituée de 16 panneaux pédagogiques richement illustrés, elle a été inaugurée en présence de nombreux élus et officiels, dont le sous-préfet, l’inspecteur de l’Education nationale, le président du syndicat mixte de la Bresse bourguignonne, les conseillers régionaux Jérôme Durain et Claire Mallard, le maire de Louhans et d’autres élus bressans.

Cette exposition pédagogique intitulée “Un Parc naturel régional, un atout pour la Bresse” est destinée à être présentée dans les mairies, les salles des fêtes, les écoles et les locaux associatifs du territoire afin de faire connaître la démarche et ses nombreux avantages, ainsi que l’ensemble des patrimoines qui constituent la Bresse.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Annie Bleton-Ruget, présidente de l’association, au 06 07 03 73 35.

 

Gergy, les mutations d’un village depuis 1945

Un dépôt photographique sur la vie économique, scolaire et associative de Gergy des années 1960 à 1990 est à l’origine de cette étude. En effet, la richesse de ce fonds a permis d’illustrer le fait majeur de l’histoire de la commune depuis l’après-guerre : le bouleversement démographique qui a conduit au doublement de la population avec ses innombrables conséquences.

En deux ou trois décennies seulement, Gergy, bourg rural typique du Val de Saône devient une commune périurbaine de l’agglomération chalonnaise qui dispose de la proximité de la ville et des avantages de la nature, favorables au tourisme et aux loisirs de plein air.

L’agriculture et la forêt restent présentes, même si leur déclin est sensible tandis que le commerce subit durement le poids de la ville-centre. Quant à la spécialité locale, la gravure industrielle, elle a réussi à se restructurer pour survivre dans une économie désormais mondialisée.

Inédite, cette étude qui a nécessité de longues et patientes recherches, retrace pas à pas, les étapes de ce basculement.

Lionel Canac

 

Table des matières

Préface

Gergy : libéré !

La démographie : vecteur de développement

Un équilibrage délicat entre démographie communale et affaires scolaires

  1. Scolariser les enfants du baby-boom
  2. Une école bien équipée
  3. Vers le cours complémentaire
  4. Relever le défi démographique
  5. La stagnation
  6. Les pratiques pédagogiques
  7. Des services périscolaires
    1. La cantine
    2. La garde périscolaire
  8. Un sujet de discorde avec Verdun : le nouveau collège

Économie

  1. Agriculture
    1. Des fermes autonomes de petites tailles
    2. Faire face à la pénurie de main d’œuvre
    3. Vers des exploitations agricoles pleinement intégrées au circuit économique
    4. Le remembrement
    5. Des fermes de plus en plus importantes
  2. Une activité intemporelle : la gravure industrielle
    1. Une nouvelle phase de modernisation : le pantographe
    2. Vers la gravure moderne
  3. Le Centre de ravitaillement en essence
  4. Propétrol
  5. Commerce et artisanat
    1. La concurrence de la grande distribution
    2. Soutenir le commerce : une préoccupation municipale
    3. Les zones artisanales comme moyen de développement
    4. Le commerce à partir des années 1990
    5. Un supermarché à Gergy ?

Environnement / cadre de vie

  1. Santé
    1. L’après-guerre
    2. La société de secours mutuels
    3. Un progrès sanitaire
    4. La vieillesse
  2. Assainissement – hygiène publique
    1. La fin des décharges sauvages
    2. Les Moutrots : entre réserve naturelle et dépotoir
    3. L’adduction d’eau
    4. L’assainissement
  3. Les voies de communications
    1. Le pont de Gergy – Verjux
    2. La déviation du C.D. 5
  4. Modification du paysage bâti
    1. Le plan d’occupation des sols : préalable à l’urbanisation
    2. Le lotissement du Beauchet : le début de la rurbanisation
    3. Une seconde vague d’urbanisation à Raconnay
    4. La rénovation de l’habitat ancien
    5. Reprise de l’urbanisation au bourg

7 Vie municipale

  1. Une municipalité socialiste depuis 1953
    1. L’après-guerre
    2. L’ère Paul Chateau (1953-1983)
    3. La mandature d’André Questat (1983 – 1998)
    4. La mandature de Daniel Galland (1998 -2014)
    5. Le mandat de Philippe Fournier (2014 – 2020 )
  2. La coopération intercommunale
    1. Une relation complexe avec Verdun
    2. Une tentative infructueuse de regroupement au Nord-Est Chalonnais
    3. Gergy rejoint l’agglomération chalonnaise

Loisirs et associations

  1. Des associations anciennes
    1. La fanfare
      1. Les années 1960-70
      2. La relève par la formation musicale
      3. La fanfare dans le XXIe siècle
    2. L’Espérance
      1. La diversification sportive : clé du succès
  2. La fête au village
    1. Des distractions nombreuses mais peu coordonnées
    2. Le comité des fêtes
    3. L’esprit villageois : la fête inter-sociétés
    4. Des événements festifs exceptionnels
  3. Activités culturelles
    1. Un fleuron local : le foyer rural
    2. Le cinéma rural
    3. La bibliothèque
  4. Sport
    1. Le club de football
      1. La création du F.L.L. Gergy Verjux
      2. Les années 1970 : le développement du club
      3. Des installations performantes
    2. La pétanque
    3. Tennis Club
    4. Chasse – Pêche
  5. Tourisme
    1. Camping
    2. Chemin pédestres et pistes cyclables
  6. Patrimoine
    1. L’église
    2. Un patrimoine archéologique méconnu
      1. Découvertes fortuites
      2. Les fouilles
        1. La mare du Roy
        2. Les Partuisots/ La prime
        3. Le Grand Champeaux
        4. Les Buttes (Raconnay)
        5. Le Champ des Noyers

9 Conclusion

10 Annexe 1 : Élus depuis 1945

11 Sources et bibliographie

 

 

 

 

 

Hommage à Denise Baland

La Denise Baland est moârte à 97 ans du Covid 19. Alle va étre entarrée à Huilly.
Y est na des premires à avoir évoqué le p’tchot patrimoin-ne bressan. Alle avait étou fouait on mémouaire su l’ patouais de Meun’treu lavou qu’alle a habité. Ape on s’ rappalle étou ses histouaires dans l’Indépendant, y a déjà tchéques temps.
A Mémouaire de Sornay, on a souvent r’pris ses histouaires adaptées en patouais d’ vez nous. Pour écrire nouton lexique de patouais (gazette n° 7 de 2014), on s’a souvent inspiri de son livret.
RESPECT DENISE pou ç’ que t’ôs fouait pou la Bresse. T’ôs bien mérité d y r’pouser.

Pou li rendre hommage, j’ai mis na d’ ses histouaires.

L’cutcheaû du Nonon Mimile
(Version Denise Baland mis en patouais d’Sôrnay)

J’ain-mais bien mon Nonon Mimile apis sa fomme, la Tatan Zoë, pace qu’is m’étchutaint quand j’causais. Dans ç’temps là, les grands qu’étchutaint les pt’chots, y était pieutoût râre, on n’avait point d’temps à pâdre à çan, apis dans l’fond y était pôs pieus mal !
J’allais souvent les vouair pou yous i raconter mes histouaires de pt’chote gamine de 6 ans. Ma Tatan Zoë était touj’ otchupée après ses poulots, ses tchuèsses, ses neûrrains, ou ben alle corait aprés ses treues que r’veûillaint la taria auto du feumi au lieu d’brotter dans la co, ou ben encore alle r’mandait ses chausses.
L’Nonon poûsait la painire qu’il était aprés fére dans l’huteau, i m’preniait su ses geonets pis i chantait: « trotte trotte mon bidet pou aller à l’étalet, chorchi du pain bianc pou la mére-grand que n’a pieus de dents, trotte trotte ma jument pou aller à Visargent, trotte trotte mon poulain pou aller à Villegaudin ». Aprés i me j’tait en l’air et pis i m’réchiquait en m’faillant des chatouilles, je millais…pis on récitait le héron au long bec, la r’no-ille que vouillait s’fére si grousse que l’bû. J’li causais d’la classe, i r’grettait groûs d’y avouair été si dgére. J’li djais qu’la dame nous appreniait la politesse, l’hygiène, mon Nonon trouvait qu’j’avais groûs d’chance.
Quand y arr’vait l’heûre du saîrnon, j’me faillais pôs prier pou mangi d’ave you. Oh c’ment tout l’monde, pôs bien grand chouse, na rutchia d’fromage bianc ou d’fromage fouât, ça dépendait d’la saison, y était maillou vez l’Nonon ape la Tatan mais y avait tchéque chouse que m’embêtait tous les coups y’était l’cutcheaû du Nonon Mimile.
Son cutcheaû i s’en seurvait pou tout fére, i vissait pis i dévissait, i sârrait pis i déssârait, i raûsc’illait les betterâves apis les réves, i coupait la pén’cia, les villons, les pacheleûres, i m’faillait des subiots, ape des treubeuillot, i veurguait l’treutchi, i rétcheurait sa paûle apis son bouess’lon, i sagnait les poulots, il écorchait les r’noilles, il éfouaitissait les cârpes, i dét’chulottait sa pipe, débourait ses sabots qu’avaint des pintales de târre ou d’feumi, i faillait on trou dans la panse des vaches qu’avaint gonscié dans l’trèfe, i châtrait les pt’chots pouâs, i s’coupait les on-illes des daigts pis des artèts, i s’rausc’illait la couârne des pis quand ils avaint trempé on moment dans la seuille d’édje tchède. I grattait ses vî’illes dents gâtées, i peurçait ses furonsc’illes. Quand il avait c’maçan fini ses p’tchots travaux, i frottait son cutcheaû contre son d’vanti en piaû, de r’vin de r’vâ, il le fremait pis il le laissait cheûr i fond d’sa poche de tchulotte. Jamais d’édje dessus, juste pou l’raidjusi su la moule.
Pou marander i fauillait pôs li causer d’énne autre cutcheaû, d’ailleurs, y en avait pôs groûs dans l’tirouaî. Tous les coups l’Nonon Mimile sortait l’sain-ne, i rausc’illait la raiseure i fond d’la marmite de gaudes, ou ben su les bords du plat d’gratin, i s’pieumait na poumme en faillant tire-bouchonner la piaû, i mangeait son quarti d’lâd d’ave on quignon d’la miche, i faillait grilli ses rutchias d’vant la grille du pouêle, apis surtout i coupait l’pain pou tout l’monde.
Quand y était l’moment d’saîrner, l’Nonon ouvrait son cutcheaû que claquait on coup:
«Allans, vins pt’chote j’vas t’fére na rutchia ». Mouai que v’niais d’le vouair déborrer ses sabots piens d’târre, apis d’chogne ave son cutcheaû, j’approchais d’la traub-ille mais j’djais ren.
«Allans p’tchote faut pôs t’gin-ner c’maçan »
J’répondais tous les coups :
« Fét d’jà la rutchia d’la Tatan Zoë, aprés, coupe la tain-ne, api après, la main-ne, y est la politesse que vout ça! »
L’Nonon mettait alors la groûsse miche contre li, i faillait l’signe de crouaix d’ave son cutcheaû, apis i coupait les bouts d ‘pain, j’preniais touje le dèri morciau coupé.
« Quand méme, Zoë, t’entends ça, c’te p’tchotte, alle en a des brâves façons, alle nous en r’montre déjà ».

 

 

REUGNES 2020

Les reugnes 2020 en images. Animations – histoires de terroir en patois – chansons – accordéon – danses folkloriques – reugnes …

Une fête pleinement réussie. Le printemps devrait être clément. Reugnes reugnes. Autant de poummes que de feûilles.

   

PETIT PATRIMOINE – LA CHAPELLE NAUDE

Identification d’une litre sur le mur Est de l’église de la Chapelle-Naude. Origine 16ème siècle (?).

Découverte aux archives d’une fresque représentant Sainte Catherine d’Alexandrie, photographiée en 1910 par Lucien Guillemaut, hélas, recouverte par une couche de badigeon.

Une 15ème association intègre Brixia

C’est à l’occasion de notre assemblée générale du 1er février 2020 que Le Sabot de Bourgogne a émis le souhait d’intégrer Brixia. Découvrez cette association et ses activités sur notre site et leur page Facebook.