Le plessage

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 26/02/2022
9 h 00 min - 12 h 00 min

Emplacement
Maison de la forêt et du bocage

Catégories


 

Atelier participatif : le plessage d’une haie

 

Samedi 26 février de 9h30 à 12h

Maison de la forêt à Saint-Martin-en-Bresse (hameau de Perrigny)

 La Bresse, terre de traditions et de savoir-faire, peut se targuer d’avoir un paysage bien particulier. Le territoire bressan est couvert de petits bois clairsemés, dont la plupart appartiennent aujourd’hui à des domaines privés. C’est à la lisière de cet espace naturel qu’est pratiqué le plessage, ou  «couchis du bouchon » en patois bressan, qui est une technique de confection de clôture végétale.

Enseigner et transmettre les techniques d’hier

Dans l’espoir de sauvegarder et montrer l’utilité écologique de cette pratique, l’Ecomusée vous propose un atelier de formation où chacun est invité à s’initier au plessage. C’est à la Maison de la forêt, à Saint-Martin-en-Bresse (hameau de Perrigny), le 26 février, qu’il se déroulera de 9h30 à 12h. En suivant les conseils de Louis PAGAND de Saint-Martin-en-Bresse, Bernard et Louis CORCELLE de Saint-Germain-du-Plain qui ont pu pratiquer cet art au siècle dernier, tout le monde est invité à plesser, en s’armant cependant d’un équipement réglementaire, à savoir des bottes, des vêtements pas trop salissants et un outillage de plessage (type goyarde ou serpe).

C’est dans cette ambiance de partage de savoir intergénérationnel que nous espérons vous retrouver nombreux !

Un partenaire invité pour l’édition 2022

Cette année, l’écomusée invite la fédération Jura Nature Environnement (JNE). Forte d’une expérience sur le terrain, JNE informe et sensibilise le grand public sur les enjeux environnementaux. Pour vous accompagner et vous guider lors de ce chantier participatif, Willy Guillet, animateur spécialiste de la haie vivante, sera présent

C’est quoi le plessage ?

Le plessage est, par définition, un savoir-faire traditionnel de fabrication de haies vives en inclinant, entrelaçant et ficelant du petit bois vert. Cette pratique, évoquée dès l’époque romaine, est très répandue au Moyen-âge et perdure jusque dans les années 1960. Autrefois, le plessage était réalisé tous les 6 à 12 ans et le surplus de branchages était récolté pour en faire du bois pour l’hiver. Cette technique permet de constituer des barrières naturelles pour garder les animaux dans un périmètre bien défini. L’intérêt par rapport à des clôtures en bois mort est que la barrière plessée vieillit bien mieux : le bois mort finit par pourrir alors que le bois vivant du plessage se régénère chaque printemps et croît.

Aujourd’hui, cette technique peut servir à des particuliers ou des collectivités pour clore une parcelle à moindre coût. Très esthétique, la haie plessée constitue une alternative intéressante au « béton vert» que constituent les haies de thuyas, peu propices à la biodiversité. Elle évite les trouées qui ont tendance à se former sur des haies non taillées, limite l’ombre portée sur le jardin grâce à sa faible hauteur et fournit du bois de chauffage lors de la taille.

 

Informations pratiques

Cet atelier est gratuit et ouvert à tous, il suffit de s’inscrire au 03 85 76 27 16.

Les consignes sanitaires en vigueur devront être respectées.